masthead bg

catalyseurs
Les accélérateurs et catalyseurs sont hélas souvent négligés par le monde du composite, et du moulage en général. 

Souvent, seul le prix de cession fait office de critère de référencement et les pertes de productivité entraînées par un mauvais choix de péroxyde sont rarement évaluées.

Pourtant, quelle différence de qualité entre deux pièces traitées avec des catalyseurs différents !!!

Rappellons ici que les vynilesters ont réellement besoin dans leur grande majorité d’un catalyseur adapté. D’un très faible pourcentage dans le prix de revient d’une pièce, le catalyseur est un des facteurs de réussite important.

Les catalyseurs Norpol ® que nous commercialisons contiennent au maximum une quantité d’eau résiduelle inférieure à 3% vous garantissant des gel coats sans problème !!!

NORPOL 1

Péroxyde de méthyléthylcétone à 50%, solution dans un flegmatisant organique.
Permet la coupe au gel.
Conditionnement : bidon 1 kg - bidon 5 kg - bidon de 25 kg

NORPOL 30

Péroxyde pour RTM et infusion, et dans tous les cas ou une montée en barcol rapide est recherchée.
Conditionnement : bidon de 25 kg

NORPOL 11

Péroxyde spécifique pour vinylesters.
Pas d’effet de mousse, utilisation obligatoire avec les résines DION et recommandé avec les gelcoats moules GCM 60014.
Conditionnement : bidon 1 kg - bidon 5 kg - bidon de 25 kg

OCTOATE DE COBALT

Accélérateur des polyesters.
Solution à 6% dans un white spirit.
Conditionnement : jerrican 1 kg - jerrican 5 kg - bidon de 25 kg

ACCELERATEUR CA 12

Cobalt / Amine, mélange liquide dans un phtalate.
Pour résines vinylester non accélérée (infusion).
Conditionnement : jerrican 1 kg - jerrican 5 kg - bidon de 25 kg

ACCELERATEUR DMA 10%

Accélérateur diméthylaniline.
Suraccélérateur pour le travail des polyesters en conditions difficiles.
Conditionnement : jerrican 1 kg - jerrican 5 kg - bidon de 25 kg


SÉCURITÉ

Les catalyseurs et accélérateurs sont des produits dangereux, et nous nous permettons de rappeler ici quelques règles élémentaires :

Utilisation

Les peroxydes organiques sont utilisés comme catalyseurs pour lancer la réaction chimique des polyesters.

  • Ne jamais mélanger directement des peroxydes organiques avec des accélérateurs : une explosion violente pourrait se produire.
  • Bien mélanger l'accélérateur dans la résine avant d'ajouter le catalyseur.
  • Il est dangereux de dissoudre des peroxydes dans de très petites quantités de monomères (comme le styrène) avant de les ajouter à la résine : ces mélanges en « petites quantités » peuvent se polymériser rapidement en dégageant beaucoup de chaleur, ce qui pourrait provoquer un incendie.
  • Ne jamais mélanger un catalyseur à un solvant : par exemple, le peroxyde de méthyléthylcétone et le peroxyde de cyclohexanone peuvent exploser s'ils sont mélangés avec de l'acétone.
  • Ne jamais verser un catalyseur dans un récipient métallique quel qu’il soit.
  • Ne jamais transvaser des péroxydes dans des emballages non étiquetés.

Hygiène

Une bonne hygiène personnelle est indispensable pour vous protéger lorsque vous travaillez avec les peroxydes organiques.

  • Se laver les mains avant de manger, de boire, de fumer ou d'aller aux toilettes.
  • Enlever les vêtements et les bottes ou souliers contaminés puisqu'ils constituent un grave danger d'incendie.
  • Bien laver immédiatement les vêtements contaminés à l'eau avant de les porter à nouveau ou de les jeter.
  • Ne pas porter ni transporter de vêtements ou des souliers contaminés dans les aires où il y a des sources d'inflammation et où il est permis de fumer.
  • Ranger la nourriture et les cigarettes dans des endroits non contaminés.
  • Éviter de se toucher lorsque les mains sont contaminées.
  • Bien se laver à la fin de la journée de travail.

Stockage :

Des températures élevées sont dangereuses puisqu'elles accélèrent la décomposition des peroxydes organiques.

  • Maintenir les températures maximales d'entreposage inférieures à 38° C (100° F).
  • Il peut être dangereux d'entreposer des peroxydes organiques à des températures inférieures aux températures minimales recommandées.
    Par exemple, le peroxyde d'acétyle, qui est très sensible aux chocs, est généralement vendu sous forme de solution à 25 % dans du phtalate de diméthyle pour le rendre moins sensible ; à des températures inférieures à environ -8° C (17° F), il y a formation de cristaux purs de peroxyde d'acétyle sensibles aux chocs.
  • Ne pas entreposer des peroxydes organiques dilués avec de l'eau à des températures inférieures à 0 ° C (32 ° F) afin d'éviter la séparation du peroxyde organique pur.